Présentation

161 Partages
(Retrouvez notre étude comparative des programmes « écoles » des 7 candidats à l’élection municipale de Marseille). Cliquez ici

Fin novembre 2018, des parents d’élèves indignés du manque de considération de la Ville pour ses écoles publiques se réunissaient pour créer le Collectif des écoles de Marseille. Objectif : recueillir les témoignages de toutes les écoles pour mettre la mairie face à ses responsabilités. 118 écoles, soit plus d’un quart des écoles publiques ont répondu à cet appel et ont rempli le recueil de doléances. Les résultats sont accablants. La lutte pour une école publique digne ne fait que commencer.

Nous sommes des parents d’élèves, usagers de l’école (maternelle et élémentaire) publique de Marseille réunis en collectif qui fonctionne démocratiquement. Le CeM (Collectif des écoles de Marseille) se prononce comme l’expression « avoir le seum » (du mot arabe sèmm qui signifie venin), utilisée à tout va dans les années 90’, dès que nous étions énervés, en colère ou dégoûtés. Ce clin d’œil, qui peut faire sourire, révèle cependant l’état d’esprit dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui. La colère de voir les établissements scolaires publiques dans un réel état de délabrement. Et de se confronter à une municipalité, qui, bien que consciente de la situation, ne bouge pas, ne fait rien. Rappelons-nous bien que la mairie de Marseille est la seule responsable, pour les écoles primaires : de l’état des bâtiments scolaires et de l’encadrement des élèves (hors temps de classe).

Fort des résultats de notre enquête, nous souhaitons mettre la pression sur la mairie concernant l’état des écoles de Marseille et la forcer à remplir sa fonction de service public. Lire la suite de notre tribune publiée dans le journal Le Ravi (septembre 2019)

Les médias parlent du CeM

Résultat de recherche d'images pour "logo la marseillaise"

ARTICLE FRANCE BLEU (cliquer ici)

Jean-Claude Gaudin le 21 janvier 2019 : « On a trop attendu »

Émission « C à vous » sur France 5, lundi 21 janvier 2019.

Revoir l’intégralité du reportage « Marseille : peur sur les écoles »