Témoignages Secteur 13/14

13ème arrondissement
Ecole 1
  • Dans les escaliers qui mènent à l’étage de l’école, il manque du carrelage en plein passage. Escalier emprunté plusieurs fois par jour par des enfants âgés parfois d’à peine 3 ans.
  • RAS
  • Il n’y a malheureusement pas assez de personnel pour encadrer tous les élèves. Malgré la compétence indéniable du personnel présent, on ne peut que déplorer leur nombre restreint !! Certains petits élèves ont besoin d’un accompagnement supplémentaire qui est difficile à mettre en place. Les absences de longue durée des ATSEM ne sont pas remplacés, ce qui est endommage le bon déroulement de la vie scolaire.
Ecole 2
  • RAS
  • RAS
  • Pas assez d ATSEM
    Trop d’enfants dans les classes insécurité de nos enfants
Ecole 3
  • Fuite hall d’entrée ou il y a le portail ou les enfants entrent et sortent chaque jour quand il pleut c est inondé et l’eau coule sur les enfants
  • Réfectoire cantine beaucoup trop petit pour le nombre d’enfants de l’école
    Du coup les enfants doivent parfois manger en seulement 10 minutes pour que d’autres puissent manger avant 13h20 la reprise.
    Il arrive souvent que la sonnerie de 13h20 retentisse et qu’il y ait des enfants encore qui mangent dans le réfectoire
  • Manque d’AVS évident
    Et manque de personnel pour encadrer les enfants dans la cour et cantine
Ecole 4
  • Infiltrations d’eau au niveau de la salle d’accueil
    couloir
    BCD
    Cour : trou au niveau du sol
    Toiture de la cantine trou béant
    Peintures propreté non faites depuis au moins 15ans
    Peinture façade défraichie
    Surtout salle d’eau plus du tout aux normes
    Sol glissant
    wc qui fuient (4 sur 8) en tout.
    Plomberie défectueuse
    la salle d’eau doit être refaite depuis 15 ans
  • RAS
  • Atsem absentes régulièrement et jamais remplacées sur le temps scolaire.
    Parfois on note sur 6 agents 4 absentes et non remplacées
Ecole 5
  • Infiltrations dans la salle d’accueil de la maternelle, toujours en maternelle il y a des poteaux en fer non sécurisés ils sont très dangereux. Pas d’issue de secours pour la primaire : un riverain a fermé l’accès par un mur et rien n’est fait !!!
  • Petit réfectoire, pas de bus scolaire pour les 2 écoles
  • Pas assez d’ATSEM!!! Elles travaillent dans des conditions inacceptables !!! Personne ne voudrait avoir la responsabilité d’autant d’enfant à la fois !!!
Ecole 6
  • Dans la maternelle : infiltration d’eau qui amène à la chute de plaques dans la salle d’accueil, bibliothèque inondée, WC pour enfants inutilisables,
  • RAS
  • Problème de grèves de cantine à répétition sans piquenique assuré
Ecole 7
  • Infiltrations, fuites de toiture, circuits électriques humides, manque de chauffage……..
  • RAS
  • RAS
Ecole 8
  • Infiltrations diverses (surtout via les boiseries ou fenêtres alu)
    Pièces mal chauffées (entre 16 et 18 en salle de repos)
    Carreaux de carrelage à recoller depuis des semaines
    Sol souple de la cour très dégradé
    Jeux de cours en fin de vie
  • Au prix d’accepter une livraison de mobilier le 17 juillet, 2 classes ont pu avoir leur mobilier enfin renouvelé
  • 7 classes : 7 PE (plus une décharge de direction), 6 ATSEM, 5 AVS
    les atsem sont en classe en règle générale de 9hà10h15 et de 14h à 15h puis 15h30 à 16h
    En ce moment, cantinière absente et non remplacée depuis 2 mois et demi, ATSEM absente et non remplacée depuis 4 semaines (classe de PS MS)
    Cas courant : 2 ou 3 ATSEM absentes simultanément et non remplacées
    taux d’encadrement cantine dépassant fréquemment les 25
Ecole 9
  • En mauvais état : fissures et vétusté
  • Peu de moyen : sport, pédagogique.,
  • Correct
Ecole 10
  • En mauvais état : fissures et vétusté
  • Peu de moyen : sport, pédagogique.,
  • Correct
Ecole 11
  • RAS
  • Le réfectoire est clairement trop petit pour les enfants.
    Ma fille se plaint très régulièrement de ne pas vouloir y manger (au point d’en pleurer) car « il y a trop de bruit et ça fait mal à la tête, on est trop serrés ».
  • Le taux d’encadrement est trop faible. BEAUCOUP trop faible.
    S’ensuivent des grèves, impossibilité de manger à la cantine, pas de possibilité de pique-nique… et quel parent travaillant à plein temps peut avoir un patron assez souple pour lui permettre de commencer à 9h (dépôt à l’école à 8h30), repartir à 11h (récupération des enfants à 11h20), reprise du travail à 14h (dépôt à l’école à 13h20) puis repartir à 17h (garderie à 17h30) ?!
    C’est intenable pour les parents, qui n’ont pas des « moyens de nounou » illimités, loin de là.
    Et c’est intenable pour les personnels, qui doivent donc compenser les manques pour gérer l’organisation de la vie de l’école et la surveillance des enfants !
Ecole 12
  • RAS
  • RAS
  • Les ATSEM ne sont pas remplacées en cas de cours ou longue maladie, donc grèves par intermittence, incessantes.
    Les premiers pénalisés, avant les parents. Ce sont les enfants Ui subissent.
Ecole 13
  • RAS
  • RAS
  • Le manque d’ATSEM, commence à peser sur l’école et nous parents d’élèves et surtout sur les maitresses qui ne peuvent plus gérer leur cours comme elles l’avaient prévue. Il est déjà très compliqué d’accéder à l’école en voiture au début et fin de journée alors s’il faut rajouter les midis cela commence à faire bcp d’énervement pour tout le monde. Je suis Assistante Maternelle et je sors et remet mes petits un nombre inimaginable de fois par jour ! cela devient très compliquer.
Ecole 14
  • RAS
  • RAS
  • Nos enfants sont mal encadrés. Le personnel est compétent et dévoué mais pas assez nombreux. Nous parents sommes inquiets et fatigués de devoir palier aux grèves répétitives des agents d’écoles. Mon fils aîné à 9 ans et ça fait 9 ans que je cours pour m’organiser lors de ces grèves qui sont légitimes mais qui commencent à nous exaspérer. Que comptez-vous faire ? À quand des écoles sur lesquelles nous puissions compter nous parents ?
Ecole 16
  • – 2 toilettes pour 3 classes de maternelle
    – dortoir à l’opposé de la salle de classe (pour certaines classes)
  • – pas d’imprimante à destination des maîtresses pour imprimer les supports pédagogiques. Sollicitation des parents pour faire des impressions couleur
  • – 1 seule atsem pour 2 classes de maternelles
    – aucun remplacement des atsem absentes impliquant un très faible taux d’encadrement lors des recréations et de la cantine
Ecole 17
  • Locaux très défectueux ! incendie à deux reprises sur le circuit électrique évacuation des enfants ! plafond qui s’effondre dans les classes et les couloirs, toilette extrêmement dégradée, les cours de récréations sont entourées de grillage rafistolé en sachant que la hauteur de la cour est à 2.5 mètres de hauteur !!! nos enfants peuvent faire une chute mortelle !
  • Livres et matériels scolaire non livrer à la rentrée et toujours pas arrivé ! pas assez de papier toilette c’est les parents qui en fournissent pendant l’année ! savon qui date de 2 ans c’est un arc en ciel de couleurs bactériens ! ainsi que les lavabos et toilette dans un état lamentable !
  • Pas assez d’ATSEM sachant qu’il y a une classe d’enfants en très grosse difficulté ! l’encadrement des temps cantine n’est pas surveillé régulièrement des enfants se font maltraiter par d’autres enfants et aucune écoute du personnel qui n’est pas assez qualifié une formation par an devrait être obligatoire pour gérer l’encadrement et la sécurité de nos enfants !!!!
    J’ai énormément de photos de l’état de l’école mais je ne peux pas vous envoyer tout le contenu du dossier donc si vous avez une adresse ou je peux vous les faire parvenir !
Ecole 18
  • Portail entrée de l’exode la porte s’ouvre comme on veut c’est très dangereux les enfants non pas de préaux dès que les beaux jours arrive c’est très pénible chaque année pleine d’enfant vomisse sont victime d’insolation
  • Pas de vélo pas de trottinette dans la cour
  • 4 classes pas assez de tatas hélas
Ecole 19
  • Délais incompréhensibles pour des réparations de base : toilettes, chasses d’eau etc…
  • Matériel pédagogique non laissé au choix des enseignants : catalogues imposés, avec des tarifs parfois dissuasifs
    Ex : pas de marché pour acheter du matériel Montessori
  • 4 atsem pour 5 classes dont une TPS. Présence 2h par jour en classe pour 3 classes, et 1h par jour pour 2 classes….
Ecole 20
  • Amiante
    Trou dans le plafond du gymnase
    Wc qui ne fonctionne pas bouché depuis longtemps 1wc pour les filles et les garçons
    Lumières qui ne fonctionne pas
    Plusieurs classes sans chauffage
  • Pas de savon ni papier toilette
  • RAS
Ecole 21
  • -Cour très abimée (trous, bosses) donc dangereuse pour les enfants.
    -Plusieurs infiltrations cette année (pb de nettoyage des toits terrasses, feuilles qui empêchent l’eau de s’écouler)
  • -Mobilier : en attente depuis 2 ans
    -Matériel de sport : quelques petites choses tous les 2 ou 3 ans
    -Pas de bus de ville gratuit, ni de métro gratuit !
  • Un des plus gros problèmes :
    3 ATSEM pour 4 classes, du personnel jamais (ou presque) remplacé mais en plus envoyé sur d’autres écoles régulièrement (alors que l’ATSEM est sur son poste… Il lui est dit qu’elle est titulaire de ses horaires et non de l’école.
    A la cantine : très souvent les quotas ne sont pas respectés, ni pour l’encadrement, ni dans le cas où il faudrait faire 2 services
Ecole 22
  • Sols de la cour et de l’allée à refaire car très abimés, dangereux pour les enfants car trous et bosses nombreux (demandé depuis au moins 5 ans)
    Peintures des classes à refaire
    Espaces verts ne viennent pas 1 fois par mois comme prévu
  • Mobilier demandé depuis au moins 3 ans, toujours pas de nouvelles
    Pas assez de budget pour la BCD: 300€/an pour les livres
    Les bus de la ville payants pour des enfants de maternelle, moins de 6 ans!
    Pas assez de matériel de nettoyage (chariot (1 pour 3 ATSEM), balais, raclettes,..)
    Pas assez de papier toilette, et de lessive
  • Jamais aucun remplacement en cas d’absence d’une ATSEM, cette année est encore pire!!!
    Le personnel présent sur son poste peut être déplacé sur une autre école et donc nous manquer à nous (maintenant l’agent est seulement titulaire de ses horaires et non de son poste pourtant obtenu après de longues années…)
    Le taux d’encadrement à la cantine est « hors quotas » presque tous les jours c’est à dire plus de 25 pour un agent et non 18 (a dit la Mairie aux familles, quotas de 18 que je n’ai jamais vu en 25 ans de carrière!
Ecole 23
  • RAS
  • RAS
  • 180 élèves pour 6 ATSEM
    dt 1 classe de TPS
    Pas de remplacement d’ATSEM si absence pour maladie
    Jamais de remplacement d’ATSEM si absence pour formation
    Jamais de remplacement d’ATSEM si absence pour journée syndicale
Ecole 24
  • Problème chauffage/trou gymnase école primaire/ inondation cave (mur poreux) / trous cour de récréation
  • La plupart des problèmes de moyens matériels résolus grave à l’argent donné par l’APE
  • Peu de remplacent enseignant. Réquisition des ATSEM pour qu’elles comblent le manque d’effectif des autres écoles d’où une surcharge de travail pour celles qui restent…
Ecole 25
  • La réhabilitation du logement de fonction (travaux demandés depuis 5 ans) qui permettrait le retour sur la maternelle de la classe de GS délocalisée à Saint Just Centre 2 et la réalisation d’un dortoir pour les PS qui actuellement sont contraints de dormir dans une classe transformée ponctuellement en dortoir.
    Boucher le trou dans le couloir pour éviter que les rats ne rentrent dans l’école et trouver une solution non dangereuse pour se débarrasser des rats
  • Demande interphone relié à la concierge et dans la classe de la directrice.
    Pose de brises vue toilettes Rez de Chaussée
    Changement rideaux des classes, rideau occultant pour la classe 3 (classe plus dortoir) et rideaux verrière 1 er étage.
  • Manque d’ATSEM pendant le temps de repas notamment
Ecole 26
  • BATI multiples fissures (parfois colmatées de façon rapide ) murs de la cour donnant sur l’extérieur + murs du gymnase+ murs classe 9 CM2B, parement des façades se décolle et tombe.
    Huisseries en alu qui sont mal posées (jour entre l’encadrement des portes/fenêtres et le mur) de ce fait portes et fenêtres ne peuvent se fermer ni s’ouvrir correctement ; Portes en bois anciennes ou pas, mal entretenues, très difficiles à ouvrir/fermer (pb exercices évacuation incendie) hall, salle informatique, salles 1,2 et 3, salle 11.
    CANALISATIONS certaines en plomb!!!!(ex salle 3) d’autres en pvc pas collées ni jointées….(salle des maîtres) d’autres sempiternellement bouchées du fait d’une erreur lors de la pose = pas assez de pente voire pente inversée (sous le réfectoire) = engorgements+++
  • Crédits municipaux de transport insuffisants (RTM devrait être gratuite pour les enfants) crédits bibliothèque idem avec en plus un souci de règlement de Caisse des écoles obsolète qui ne permet pas d’achat sur internet ou par carte bancaire= pas de possibilité d’acheter à prix moindre et choix réduit de fournisseurs (chèques parfois refusés).
    CHAISES en nombre très insuffisant, pas de possibilité d’être livré (deux demandes depuis sept 2018= refus) les chaises livrées en 2016 et 2017 sont de mauvaise qualité et les soudures cèdent = assise dangereuse, mais interdiction à la Régie de re-souder…et pas d’achats en vue…
    Papier wc est un matériau si rare qu’on doit le cacher voire s’en acheter à titre personnel.
    Livraison commune des produits d’entretien sur la base d’un listing obsolète (ne tient pas compte des évolution des effectifs et des locaux ouvertures de classe)
  • Agents municipaux : leur nombre est calculé sur les bases municipales (déjà un peu justes) mais dans la pratique quotidienne tous les aléas posent souci (stages de formations, pourtant prévus, pas remplacés, RTT/jours enfants/décharges diverses/congés de maladie pas remplacés ou quasi-jamais) ce qui donne un fonctionnement quotidien difficile et qui repose sur un surcroît de travail (voire du bénévolat) de la part du noyau d’agents présents. Les remplacements sont calibrés à l’heure près et il n’y a pas de temps prévu pour la passation des consignes d’organisation ou de travail propres à l’école.
Ecole 27
  • Infiltration dans les salles de sport, travaux prévus en 2019.
  • RAS
  • Aucun remplacement des agents qui sont même très souvent envoyés dans d’autres écoles.
Ecole 28
  • Bâti ancien très peu entretenu :angle toiture tombé dans le jardin mitoyen et jamais réparé, murs avec infiltrations ++ dans les classes (traces de coulures), écoulements dans les classes par temps de pluie, circuit de chauffage mal conçu dans bât 2, sur 11 locaux seul 1 possède les parois coupe-feu réglementaires dans les combles, réfectoire refait récemment et pas terminé/mal conçu/mal réparé= les dysfonctionnement continuent, huisseries ne ferment/ouvrent plus correctement = pb de sécurité évacuation/mise en sûreté, écoulements des eaux (lavabos, toilettes) perpétuellement bouchés car les interventions en visent que les symptômes et pas les causes profondes du dysfonctionnement
    La régie ne dispose ni d’assez de technicien et ni surtout du matériel de base en bon état de fonctionnement (outillage, fournitures).
    Aucune planification de l’entretien courant (lavage des vitres, curage des gouttières, vidange canalisations) tout ne se fait que dans l’urgence quand des dégâts sont déjà occasionnés.
    Bâtiments mal exploités = locaux vides, pas entretenus, en cas de besoin on modifie au moins cher et c’est rarement judicieux à l’usage. Sous-sols seraient à expertiser…suite à des travaux d’extension récents ils ont été modifiés et des dysfonctionnements majeurs persistent malgré des réparations récentes (fuites, câbles non-protégés, plafond endommagé, canalisations bouchées)
  • Manque récurrent de produit d’entretien de base (les tatas en apportent de chez elles!) livraisons toujours insuffisantes et non adaptées (ex taille ou modèle papier toilette ne correspond pas aux distributeurs posés)
    Crédit mairie insuffisant pour les livres (66 euros par classe/an = même pas 4 albums par an) et règlement obsolète (il faut justifier un paiement par chèque et pas d’achat en ligne donc tarifs plus élevés)
    Mobilier insuffisant (chaises élèves) et le mobilier neuf est trop fragile (soudures mal faites= l’assise ne dure pas 1 an)
    Mobilier très difficile à obtenir (pas livré obligatoirement pour chaque demande) en particulier tableaux blancs ( depuis 3 ans plus de tryptiques blancs, retour aux anciens tableaux à craies, comment faire pour projeter?) La mairie refuse de poser au plafond les vidéoprojecteurs achetés avec la coopérative ou par les enseignants, mais les crédits ne permettent pas d’en acheter 1/classe car prix des fournisseurs officiels « au marché » bien trop élevés.
    Pas de réseau internet suffisant pour permettre l’utilisation de l’ordinateur perso de l’enseignant en classe et à plus forte raison de plusieurs ordinateurs ou tablettes « élèves » en même temps…
  • Gestion empirique des moyens humains (pas de prévision de remplacement pour les stages, les formations, les absences prévisibles type maternité ou longue maladie) effectifs toujours calculés au plus juste et forte pression pour du bénévolat des agents en cas de manque de personnel, aucun respect des missions particulières (la concierge fait le ménage et la surveillance cantine, la cantinière fait le ménage des classes, les agents d’entretien ont des tâches prévues et sont sempiternellement chargées d’autres tâches en plus pour pallier les défections) Cantine: 3 appels par jour pour le même élève/repas! le personnel passe son temps à les compter/recompter et ne peut s’en occuper correctement.
    Pas de formation de base correcte en particulier les surveillantes cantine ( faire colorier les élèves alors qu’il n’y a pas de local disponible?) aucun matériel disponible dans les cours pendant les deux heures de pause de midi (buts et ballons, cordes à sauter, plots, cerceaux…)   Absences et carences diverses créent un climat de stress permanent qui génère conflits internes et parfois comportements tendus envers les élèves
    Il conviendrait de s’intéresser au fonctionnement de la Caisse des Ecoles (à clarifier et à normaliser= à modifier avec participation de personnes « de terrain »)
Ecole 29
  • Fuites conduits cantine refoulement eau
    Chauffages hs il fait 16° dans certaines classes !
  • Réfectoire soi-disant refait avec des contre façons hallucinantes
  • RAS
Ecole 30
  • Le plus gros problème : la salle d’eau.
    Salle d’eau avec un évier condamné. Problème de pression de robinets : les enfants s’éclaboussent quand ils veulent se laver les mains ou boire. Le sol de la salle d’eau est tous les jours de ce fait mouillé et donc glissant pour les enfants De plus le bouton poussoir est très difficile à enfoncer (nous avons des TPS dans l’école et même les PS voire certains MS n’arrivent pas à ouvrir l’eau).
    Multiples fuites dans cette salle d’eau. Le conducteur de travaux nous a dit qu’il fallait totalement la rénover, plus aux normes, trop vétuste. (50 ans cette année) et nous le rappelons à chaque conseil d’école.
    Après nous demandons aussi depuis des années une réfection du sol (lino qui se déchire par endroit) dans la salle d’accueil et plinthe manquante.
  • RAS
  • Pas d’AVS malgré un élève sourd dans la classe de GS. De plus en plus d’allophones dans les classes. Et malgré tout perte du statut de REP. Nous allons donc voir augmenter le nombre d’enfants par classe dès l’an prochain.
    Nos ATSEM sont obligées d’aller remplacer à tour de rôle sur le temps de cantine dans les écoles avoisinantes ce qui déstabilise les enfants, surtout les TPS/PS qui n’ont pas leurs tatas en cantine tous les jours. Perturbe le service : roulement de la sieste et le coucher des enfants. Perturbe nos atsems qui pour certaines sont là depuis 20 ans sur l’école et doivent tous les 3 jours aller dans une nouvelle école annoncée le matin même.
Ecole 31
  • Infiltrations dans une des classes (cp)
    Fenêtres posées dans 8 classes, dans certaines classes l’isolation est mal faite (le froid pénètre), pour les classes qui ont les anciennes fenêtres, l’isolation est obsolète
    Porte arrière de l’école ne fermant pas : un manche à balai permet de sécuriser le soir
    porte du gymnase cassé. Le personnel doit sortir de l’école et entrer par la sortie de secours pour ouvrir aux élèves
    Un cache n’a pas été posé sur une des colonnes et laisse apparaitre les tubes
    Nécessité légale de poser un verrou ou une serrure au local technique électrique
    des prises dans le bureau de direction ne tiennent plus
    Demande d’expertise des poteaux soutenant l’école (Ecole Geek de 1965)
    dernière expertise amiante datant de 2009
    deux enseignants n’ont pas de bureau enseignant
    volet de désenfumage fermant mal
    grillage d’enceinte de la cour en très mauvais état
  • Pas assez de moyens pour s’équiper avec des vidéo projecteurs (dans l’idéal un par classe)
    Peu de sortie car l’école est excentrée et le prix des tickets de bus souvent rédhibitoire
    mobilier très dépareillé dans 3 classes
    Pas de local pour les chariots du personnel municipal : pour mettre en sécurité les élèves nous avons condamnés les WC élèves de l’étage qui utilisent celui des enseignants.
  • Agents municipaux trop souvent en sous-effectif sur la pause méridienne
    Perte du maître d’adaptation malgré des élèves en difficulté de plus en plus nombreux
    école en zone violence alors qu’elle est située dans le bassin d’un collège REP + (Prévert). L’étude socio-culturelle tient compte de certains secteurs résidentiels limitrophes d’Allauch et les enfants de ces secteurs ne viennent pas sur l’école.
Ecole 32
  • Rien à signaler au point de vue du bâti. Maintenance correcte sauf pour le service ascenseur (durée des remises en marche environ 6 à 9 mois)
  • Pas d’accès aux équipements sportifs
  • 4 classes avec 3 doubles niveaux, le nombre d’enfants peut monter à 31 principalement en petite section. 2 AVS, il manque 1 AVS pour un enfant dont la notification date du 17 janvier 2019. Uniquement 3 ATSEM, depuis la rentrée 2018 je n’ai pas eu mon effectif d’ATSEM au complet par semaine (au moins 1 ATSEM absente voir 2 non remplacées pour diverses raisons, maladie, journées syndicales ou formation, convenance personnelle…)
Ecole 33
  • Les classes sont trop vétustes, fuites d’eau quand il pleut (toitures trop usées). Les portes de toilettes cassés (sans poignets)
  • Pas de papiers toilettes, manque du savon
  • Manque des effectifs (ATSM) surtout pour le service
    de midi, sachant qu’il y’a un nombre d’enfants important.
    Le réfectoire est trop petit la raison pour laquelle, les enfants n’ont pas tous le temps de manger correctement parce qu’on les dépêche pour rejoindre leur classe à 13h 30. Alors les enfants ne mangent pas !!!!!!
14ème arrondissement
Ecole 1
  • Des fenêtres ferment mal, des peintures à faire (plafond hall d’entrée, cabinet médical, cages d’escalier, préaux quelques classes), wc mal conçus, pas de protection solaire (surchauffe en été), des gouttières non remplacées.
    Les délais d’intervention sont trop longs, si le numéro unique est intéressant, le temps nécessaire pour communiquer les travaux à réaliser est très long et les services d’intervention ne tiennent souvent pas compte de ce qui a été communiqué…
    Trop souvent pas de contrôle des travaux réalisés par les entreprises.
  • L’équipement technologique des classes est insuffisant. Pas de prise internet dans chaque classe, pas de vidéoprojecteur, pas d’ordi…
    Le mobilier est insuffisant et disparate.
    Le réfectoire est insuffisant pour le nombre de rationnaire, le nombre de classes existantes ne permet pas le dédoublement des CP et des CE1 et impose la co-intervention, on ferme la BCD pour ouvrir une classe.
    Il manque des locaux pour faire face à l’augmentation démographique du secteur.
  • Il y a un manque de personnel municipal, les absences ne sont pas remplacées. Chez les enseignants c’est d’ailleurs pareil.
    On attend trop longtemps la nomination des AVS.
    Le manque de place dans les structures spécialisées, détourne le fonctionnement de l’ULIS. La classe devient ingérable, le profit pour les élèves est nul.
Ecole 2
  • 1) infiltration devant la classe de PS qui dure depuis 8 ans environ, réparée mainte fois mais non résolue. Depuis les murs sont imbibés d’eau et de la moisissure apparaît. Dernièrement au niveau des portes manteaux des élèves.
    2) Isolation des fenêtres : de l’air passe quand il y a du vent, les feuilles bougent dans les classes. Coffrage en contreplaqué des volets roulants…
    3) chauffage : vétusté de l’installation, dans une classe de GS seul 1 sur 4 ou 5 fonctionne ainsi que dans la salle d’accueil.
    4) Salle d’eau : refaite à neuf en 2006, mais des problèmes de carreaux qui se décollent sur les lavabos des enfants, des fuites régulières des toilettes ou urinoirs avec de l’eau au sol et des risques d’accidents.
  • 1)Commandes scolaires : problème de choix dans les marchés, nous n’avons parfois plus accès à des éditeurs ce qui rend difficile le suivi.
    puis dans un marché des produits interdits ou des marques par la ville de Marseille.
    2)les produits pour les ATSEM sont comptés, achat de lessive avec la coopérative.
    mais, cependant des disparitions de produits d’entretiens aussi !
    ainsi que de matériel pédagogique ou de matériel tel que des chaises d’élèves…
    3) bus que dire, les enfants de maternelle paient le bus (question d’assurance paraît-il!). Les conditions de transport dans les bus, enfin le 89 sont chaotiques !
  • Remplacement exceptionnel ATSEM ou enseignants.
    temps de présence des ATSEM sur 5h de classe 2H30 2H45, la moitié.
    Taux d’encadrements des ATSEM entre midi et 2 pas adapté aux enfants et à leurs besoins. Le moment de la cantine étant le plus difficile pour les enfants.
    AVS pas formé et emploi trop précaire pour permettre un réel investissement.
Ecole 3
  • Fissures, infiltration
  • Chaises, papier toilette, savon, bus, livres
  • Effectifs remplacement
Ecole 4
  • Proximité d’une usine classée Seveso. Mesures réalisées dans la cour >pas de retour.
    5 classes, 5 enseignants, 4 ATSEM (en maternelle, normalement 1 ATSEM/ classe) = manque 1 ATSEM.
    Il fait froid dans les classes et dans les dortoirs (encore plus) :16°C relevé par les enseignantes. L’école a dû acheter des couettes que les parents ont repris pour les ajuster aux lits.
    Dysfonctionnement du chauffage.
    Double-vitrage demandé depuis longtemps.
    Toiture :
    – classe petite section > dalles au plafond effondrées en octobre 2018(pluies), sous le poids de l’eau. Non remplacées. Les infiltrations d’eau se déplacent vers classe de Grande Section, où les dalles plafond sont gorgées d’eau.
    Sanitaires :
    –       salle d’eau refaite il y a 13 ans mais les carreaux au mur tombent (en manque la moitié).
    –       2 toilettes condamnées (chasse d’eau cassée). Idem chez les garçons.
    –       Eau qui sort des robinets est gelée (pas de régulateur de température)
    Présence de portes vitrées (pour entrer dans l’école) non sécurisées. Elles sont censées être anti-effraction. Pas conforme au plan anti-attentat. Assez facile de s’introduire dans l’école. Le portail pour entrer dans la cantine ne ferme pas à clé. On peut s’y introduire.
    Amiante : Présence d’amiante dans les murs. Impossible de percer.
    Nombreux trous : présence de souris et de rats dans l’école.
    ex : Ils ont mangé les petites sculptures en pâte à sel faites par les élèves en petite section.
  • Salle d’accueil / polyvalente
    L’absence de salle des maîtres oblige à condamner une partie de cette salle qui sert pour différentes activités (sport, etc…).
    Pas de placards en nombre suffisant.
    Livraison matériel : 1 / an en début d’année. En 2018, il y a eu un souci de livraison. Il manque certains produits notamment lessive (obligé de rationner), papier toilette. Les ATSEM travaillent avec des masques car certains produits sont nocifs / dangereux pour la santé.
    Pas de connexion internet sur l’école (à part bureau de la directrice).
    7 chaises adultes recensées sur l’ensemble de l’école.
    1 porte-manteau / classe mais mal fixés, branlants, voire chute (on peut pas les fixer : murs amiantés).
    Beaucoup moins de sorties via location de car qu’il y a 10 ans, conséquence d’une réduction des moyens.
    Jamais de bus spécial mis à disposition. Lors des sorties, la RTM est prévenue, doit mettre en place un dédoublement de ligne aux horaires de la sortie : jamais fait. Lors des sorties les enfants sont debout parmi les autres passagers ce qui représente un danger. Par ailleurs la sortie nécessite de payer un ticket de bus pour tous les enfants (hors gratuité pour les moins de 6 ans sur le réseau hors sortie scolaire).
  • 1/ 25 quand ça va. Avec grève de décembre, réquisition de personnel affecté à d’autres écoles. On s’est retrouvé avec des taux d’encadrement de 1/50 en maternelle et 1/150 en élémentaire.
    Personnel rarement remplacé.
    Taux d’encadrement rarement respecté.
    Problème d’absence avec le plan Vigipirate : accueil dans la cour (le froid) en flux tendu.
    Besoin de plus d’AVS (actuellement 4 pour 5 classes).
Ecole 5
  • Infiltrations dans le bâtiment principal (réparées mais une réfection totale de l’étanchéité de la toiture serait nécessaire pour éviter que le même problème ne se représente chaque année). Le bâtiment préfabriqué dont une classe est interdite d’accès (effondrement des plafonds en octobre 2018) va être déconstruit et reconstruit avec un étage supplémentaire (travaux prévus printemps/ été 2019)
    Etat des peintures fortement dégradées à cause des infiltrations d’eau (la demande va être soumise aux services concernés)
    Salle des maîtres trop petite et très mal isolée (besoin de changer les menuiseries). Idem dans la classe attenante (besoin de chauffage d’appoint pour maintenir une température correcte)
    Un projet de reconstruction de l’ensemble du groupe (collège, école élémentaire et école maternelle) a été étudié il y a plus de 10 ans, il serait nécessaire de le réouvrir et d’engager de véritables travaux.
    Manque d’espace (pas de classe d’adaptation, le maître utilise la bibliothèque pour prendre en charge ses groupes d’élèves). La BCD ne peut donc pas être utilisée lorsque ce maître intervient dans l’école.
  • Réfectoire petit, pas de self et partagé avec le collège qui ne possède pas de service de restauration.
    Le marché ouvert pour le matériel audio et numérique est excessivement cher et ne nous permet pas d’accéder à un équipement en vidéoprojecteurs par exemple.
    Le budget accordé pour les bibliothèques a été fortement diminué ces dernières années ce qui est regrettable pour l’équipement de nos BCD.
    Les transports dans Marseille sont payants, une convention avec la RTM ne pourrait-elle pas être étudiée afin que nos élèves puissent bénéficier d’un réel accès à la culture.
    L’accès aux installations sportives est compliqué (Stade Philibert pour les classes de CM1 et CM2 partagé avec de nombreuses autres écoles et collèges) ; les autres élèves font sport dans la cour de l’école (sol dangereux qui devrait être refait l’année prochaine).
    Les séances de piscine sont insuffisantes et ne permettent pas aux élèves d’apprendre à nager (des créneaux sont annulés car mauvaise coordination avec les sociétés de transport et/ou fermeture de la piscine pour problème technique…)
  • Les moyens humains sont insuffisants : le personnel municipal est très souvent en sous-effectif ce qui pose un problème pour le ménage des classes qui ne sont pas faites correctement chaque soir, cela se ressent également sur le climat scolaire notamment au moment de la pause méridienne. Le personnel absent n’est pas ou peu remplacé.
Ecole 6
  • Fissures
    mal isolé
    Aucun entretien les chauffages ne marchent pas les fenêtres sont dans un sale état certains ne s’ouvrent plus pas de rideaux à toutes les fenêtres et certains ne fonctionnent pas
  • Plus de bibliothèque par manque de place
    Réfectoire trop petit l’école maternelle et élémentaire déjeuner dans le même réfectoire et en plusieurs services ce qui laisse peu de temps aux enfants pour manger
    Papier toilette en manque les enfants n’ont pas toujours de Papier pareil pour le savon
  • Aucun moyen … le nombre d’enfant est trop élevé et pas assez d atsem et encore moins d avs
Ecole 7
  • Portail du gymnase qui ne ferme plus.
    Chaufferie ancienne et souvent la température des classes du haut est fraîche. Plusieurs radiateurs dans les couloirs sont condamnés car ils fuient, du coup les couloirs sont froids.
    Dans l’attente de brise vue pour sécuriser la cour.
  • Plus de salle informatique depuis les doublements des CP/CE1.
    Peinture en attente dans les salles du deuxième étage.
  • Manque de personnel municipal, plus de concierge et les malades ne sont pas remplacés. Une AVS est en arrêt depuis novembre et n’est pas remplacée.
Ecole 8
  • Depuis 9 jours l’école maternelle n’a pas de chauffage. En novembre 2018 il y avait déjà eu ce dysfonctionnement et pas de chauffage durant 3 jours. Donc une pièce pour le chauffage a été commandé depuis 6 jours mais pas de nouvelles. La réparation va s’effectuer durant les vacances scolaires. Les enfants sont accueillis avec des températures allant de 10 à 14 degrés et depuis 4 jours des chauffages d’appoint ont été amenées par du personnel de la mairie les températures augmentent de UN degré. C’est scandaleux les parents qui travaillent et qui n’ont pas de possibilité de garde mettent leurs enfants dans une école froide et le délai d’intervention est scandaleux malgré l’insistance de la direction de l’école et la pression des parents d’élèves.
  • RAS
  • RAS
Ecole 9
  • Bonjour,
    Veuillez trouver ci-après quelques informations citées en objet relatives à la situation de l’école élémentaire Busserine :
    – Avant la construction de l’école, Ville alertée sur la très faible surface de préau et des accès non protégés de la pluie aux locaux depuis la cour. Cette remarque est remontée régulièrement aux conducteurs de travaux et Mme Casanova, photos à l’appui depuis notre entrée dans l’école. La situation est de plus en plus complexe, les effectifs de l’école ne cessant d’augmenter
    – Je vous rappelle de plus qu’aucun grand camion ne peut entrer dans l’école, le préau métallique surplombant le portail d’accès à la cour étant trop bas. Le camion de pompier avec la grande échelle ne peut donc rentrer et accéder aux fenêtres du 1er étage signalées avec des ponts rouge comme zone d’évacuation d’urgence.
    – Entrée à l’école en janvier 2015 si je ne me trompe pas.
    Dès juin 2015, la Ville est alertée sur la présence massive de moucherons et la forte humidité dans les toilettes élèves. (Nous comprenons le mardi 29 janvier 2019 que ces moucherons se développent dans les flaques d’excréments présentes dans le vide sanitaire sous les toilettes élèves)
    – Le 1er mars 2018, le conducteur de travaux et la Ville de Marseille sont alertés sur les très fortes et désagréables odeurs présentes dans la salle d’adaptation et le bureau du directeur. Nous comprenons le mardi 29 janvier 2019 que ces odeurs sont également liées à 2 tuyaux d’évacuations d’une toilette adulte et des vestiaires personnel municipal jamais raccordé au tout à l’égout).
    MAJ du 07-02-2019 : Travaux de mise en conformité réalisés en urgence. Reste une désinfection des sols du vide sanitaire à réaliser.
    – Depuis le 8/11/2019, la centrale incendie de l’école a grillé. Le conducteur de travaux en est informé et nous sommes toujours en attente d’intervention urgente. Les aimants des portes coupe-feu des couloirs ne fonctionnant plus, il pourrait y avoir danger en cas d’évacuation urgente, les élèves n’arrivant pas à les ouvrir d’eux-mêmes.
    – Le 8/01/2019,photos à l’appui, la Ville a été alertée sur l’intrusion régulière de déchets du quartier dans la cour les jours de vent. Pas de retour pour l’instant.
    – La VMC des locaux a été reconnue par le conducteur de travaux comme trop faible ou inactive depuis plusieurs mois, nous attendons un diagnostic précis de sa part avec intervention si nécessaire. Cette absence de ventilation est très problématique notamment à partir de mai ou les classes vitrées surchauffent.
    – En attente depuis 1 an et demi du changement de barillet du portail pour qu’il fonctionne avec le pass école et de 5 clés pass pour les nouveaux enseignants.
    Pas de souci particulier
  • Trop peu de salles de classe dans cette école neuve (4 ans) par rapport à l’effectif global des élèves.
    En 2019/2020, suite à l’ouverture d’un nouveau CP « allégé », l’équipe enseignante doit se résoudre à quitter sa salle des maîtres actuelle pour laisser la place à cette nouvelle classe et se replier en salle informatique qui devra être partagée sur certains temps avec son usage pédagogique initial.
Ecole 10
  • La cour de l’école doit être reprise à l’été (ça a été budgétisé). Il y a des remontées d’odeur d’égouts depuis l’extérieur de l’école. Par ailleurs une étude sur la qualité de l’air / pollution de l’Usine classée Seveso à proximité de l’école a été réalisée il y a quelques années : pas de retour à ce sujet).
    Au sein de la cour, un « stade » où les enseignants réalisent des activités sportives avec les écoles. Sol en mauvais état. Absence d’équipements ou d’installations support pour des multi activités sportives. Demande faite depuis 3 ans.
    Bac à sable > trouée dans le terrain de sport. Demande de mise à niveau du bac à sable depuis 4 ans.
    Grand portail en fer qui bouge. Correspond à l’accès pompier. Néanmoins la porte est coincée. Fissure importante au niveau du mur sur lequel est fixé le portail (conséquence des mouvements du portail ?).
    Entrée de l’école par portail : terrain à l’abandon. Des voitures sont brûlées et abandonnées régulièrement devant l’école. Présence d’une carcasse de voiture brûlée lors de notre visite.
    Mur de l’école présence traces noires de brûlure à droite du portail.
    Les sanitaires du rdc (filles) ont été refait il y a 4 ou 5 ans. Il y a un problème de fermeture / ouverture des portes des toilettes. Plusieurs élèves sont restés bloqués (l’un d’entre eux 30’),
    difficulté de surveiller l’accès toilettes pendant le temps cantine notamment (sous-effectif).
    Les toilettes handicapées sont utilisées par les enseignants. Il n’y a pas de toilettes pour les enseignants.
    Dans les sanitaires des garçons :
    – dalles au plafond manquantes. Pas remplacées depuis longtemps.
    –       Brise-vue sur pissotière manquante. Mal fixée au départ il a été cassé. Du coup les garçons n’utilisent qu’un urinoir / 3.
    En plusieurs endroits les câbles électriques pendent et ne sont pas fixés au mur (couloir toilettes R+1, bibliothèque). La présence d’amiante dans les murs dissuade les services concernés de percer les murs (amiante volatile). On répare avec du scotch.
    La salle informatique a été cambriolée 3 fois. L’école a été redotée rapidement (12 Macs).
    Chauffage : pas de problème cette année. Mais avant 2018, il faisait froid dans les classes.
    Après les vacances de Noël 2017, il a fait 12-13° pendant 2 semaines.
    Les services de la Ville n’avaient pas encore réenclenché la chaudière. Le technicien chargé du contrôle du chauffage prenait les mesures au-dessus du radiateur (pas de problème de température pour
    eux).
    Sonnerie :
    Pas assez puissante. On ne l’entend pas partout.
    Manque un déclencheur d’alarme dans le bureau de la directrice. Pose pb notamment dans le cadre du plan « attentat ». La directrice doit traverser la cour avant de pouvoir déclencher l’alarme qui correspond à ce dispositif.
    Absence de dos d’ânes devant l’école pose problème : voirie non sécurisée.
    Point positif :
    « On ne s’en sort pas trop mal » d’une manière générale (vue d’ensemble sur les locaux de la directrice). 1 numéro unique pour joindre la mairie (réalisation de petits travaux) a été mis en place pour les directeurs. Fonctionne bien (n° de dossier, suivi administratif…).
    En revanche multiplicité des services et sous-services est un gros problème. Il existe par exemple un service pour amener le mobilier, un autre pour l’enlever, un troisième pour monter le mobilier, un service pour enlever les branches tombées au sol, un pour enlever les branches dangereuses sur les arbres, etc : pas clair, pas coordonné, et beaucoup de travail pour la direction car beaucoup d’interlocuteurs.
  • Salle des maîtres : 24m2 environ.
    18 enseignants et 12 AVS se partagent la salle = rotation entre midi et deux pour manger.
    Matériel électroménager fourni par l’équipe pédagogique (Frigo, Micro-onde…)
    Pénurie de papier toilette très fréquente : 1 dévidoir / sanitaire. A 11h30, plus de papier toilette. Demande 1 rouleau de PQ / enfants en début d’année. Instit approvisionnent le stock.
    Savon ok : les élèves n’en demandent pas.
    En été il fait parfois trop chaud dans certaines classes qui sont obligées de déménager. Il n’y a pas de rideaux dans certaines classes (à part rideau déroulant en fer pour se protéger du soleil = étuve). Demande faite il y a 2 ans > pas de réponses.
    8 classes ne sont pas dotées de porte-manteau. 2 ont des porte-manteaux mobiles. Les demandes n’ont pas été faites.
    Il n’y a pas de connexion internet au rez-de-chaussée.
    12 ordinateurs Mac dans la salle informatique / bibliothèque.
    35 € de subvention par élèves (dotation Ville) une fois déduit le coût
    des photocopies de la dotation annuelle globale.
    Transports scolaires = problème.
    Ecole très enclavée.
    2750 € de dotation pour l’école. Paye la totalité des tickets de bus. Or gratuité pour les moins de 6 ans en temps normal / RTM.
    Coopérative scolaire permet de compléter + aide financière de l’asso de parents d’élèves (vente de gâteaux, etc…).
  • RAS
Ecole 12
  • Problème principal : manque d’espace. 5 classes aujourd’hui alors qu’à l’origine école prévue pour 3 classes.
    Pression / manques de places pour accueillir élèves du secteur : certains enfants attendent plusieurs mois avant d’être scolarisés dans une des écoles du secteur. Les écoles voient entre elles la répartition des enfants en fonction des regroupements par fratrie et des places disponibles dans les écoles.
    Ex : une enfant a été scolarisée en GS à partir de début janvier (scolarisée auparavant en région parisienne), en attente depuis septembre.
    Plusieurs enfants ne sont pas scolarisés dans le secteur encore.
    Classes PS : dortoirs situés dans une mezzanine en bois. Il y fait très chaud en été, on y accède par escalier en bois étroit (sécurité en cas de départ incendie ?).
    Pas de visite de la commission de sécurité depuis 2012 (Direction générale des Bâtiments communaux).
    Manque de brise-vue pose problème :
    – grille de séparation école / voirie
    –       sortie collège qui passe devant école maternelle : les collégiens peuvent  donner n’importe quoi aux enfants de l’école.
    Certaines des classes ont un système d’évacuation des eaux usées mal fait :
    – évacuation dans le jardin pédagogique (condamné en raison de présence de rats + enfouissement de mort aux rats dans le jardin) sans raccord au tout à l’égout (photo) depuis septembre
    – évacuation directement sur le trottoir devant l’école
    Cour présente des fissures / mottes dangereuses pour les enfants.
    Sanitaires :
    –       pas de fenêtre dans certaines toilettes. Murée en vue de la construction du bureau de la direction qui n’a finalement pas été construit.
    –       infiltration d’eau à proximité des sanitaires des GS en raison d’une grande vitre (fragile) non isolée : sol glissant > enfants et parents ont déjà chuté.
    Salle des maîtres minuscule. Frigo acheté par la ville ne correspond largement pas au besoin des enfants de l’école. L’équipe enseignante a conservé l’ancien frigo, plus grand mais qui fonctionne très mal.
    Préfabriqué posé à l’été 2018 fonctionne comme : salle de réunion, accueil PMI, accueil psychologue scolaire, etc…
    Classe PS directeur : luminosité très faible, sous la mezzanine du dortoir.
    Manque de locaux pour stockage de matériel notamment activités sportives / motricité (stockée dans une partie de la salle polyvalente > gène l’accès au tableau électrique, ce qui pose problème à la commission de sécurité).
    Trottoirs peu larges devant l’école. Demande de sécurisation des abords de l’école (dos d’âne) depuis plusieurs années en raison de la dangerosité de la voirie.
    Les pluies d’octobre 2018 ont causé des infiltrations dans les toilettes de moyennes et grandes sections et provoqué la chute de dalles au plafond. Les toilettes ont été condamnées pendant 1 mois (les réparations ont été finalisées pendant les vacances de Noël).
    Plusieurs chasses d’eau sont cassées.
  • Présence d’amiante dans certains murs.
  • Dotation de la ville : 42 € / élèves. On déduit photocopie. L’utilisation des photocopies couleurs est en option, option payante (300 à 400€ / an).
    Travaillent sans photocopie couleurs sauf quand enseignants le font par leurs propres moyens ou via coopérative scolaire.
    Pas de savon car les distributeurs de savon n’ont pas été posés. Pas d’accès au savon dans les sanitaires par conséquent.
    Papier toilette ok (pas de demande aux parents en début d’année). Le fournisseur principal (papèterie) de la ville (Charlemagne ?) a la réputation d’être assez cher.
    Bus scolaires : pas de bus mis à disposition. Sorties via RTM payantes pour l’ensemble des élèves. Soit on paye tickets pour tous soit on ne les paie pas (on « oublie » de les valider).
    Porte-manteaux pour tous. Point d’eau dans chaque classe. Température (donc chauffage) ok dans les classes et parties communes sauf dortoir (mezzanine), fournaise en été.
    30 places en dortoir, mais 45 petits y dorment. Pas assez de place pour stocker lits (couloirs,…).
    Concernant le budet caisse des écoles:
    250 € par classe pour les transports (achat ticket rte, car, navette maritime)
    72 € par classe pour l’achat de livres pour la BCD de classe (puisque l’école n’a pas l’espace pour avoir une BCD = bibliothèque centre documentaire).
    Nous avons 150 € pour l’école pour acheter des fournitures pour la salle de repos.
    Il est important de préciser que le budget BCD a été divisé par 2 en
    La somme économisée aurait permis de maintenir la gratuité des TAP. Le directeur a demandé le rétablissement du montant initial lors de la suppression des TAP : réponse négative…
  • Pour les Absences d’Atsem : 40 jours d’absence (sur 5 mois) non remplacés depuis la rentrée de septembre 2018 ce qui correspond à 2 semaines par mois (la moitié du temps) avec une Atsem en moins.
    A ce sujet, lorsque le directeur « râle » auprès du service « compétent » auprès de l’éducation, les responsables du secteur mettent en avant l’importance de l’absentéisme de cette profession.
Ecole 13
  • D’une manière générale, il est fait mention d’un bon état général de l’école. L’établissement est plutôt grand (grandes classes notamment) et comprend deux cours de récréation (dont une pour les grandes sections).
    Il n’est pas fait mention d’un manque d’espace pour les élèves, en revanche, la directrice souligne l’insuffisance d’espace de stockage ou de rangement de matériel.
    Un problème repéré d’infiltration d’eau sur le toit de l’école (toit plat) doit être réglé prochainement par les services de la ville. A entrainé un petit dégât des eaux. Des enfants montent sur le toit hors temps scolaire : joue et génèrent petits dégâts notamment /calendrites (isolation toit). Risque de chute important. Stress /risque.
    Dortoirs petites sections : les dortoirs sont trop petits pour accueillir l’ensemble des petites sections. Lits en quantité suffisante mais les salles sont trop petites : On compte 45 places
    pour 66 élèves de petites sections. Dorment dans les couloirs parfois. Enseignants demandent aux parents qui le peuvent de garder leurs enfants le temps de la sieste. Conséquence, ne retourne pas en classe à l’issue de la sieste.
    Demande de lits superposés à faire.
    Grosses chaleurs en été dans certaines pièces : orientées plein sud, absence de rideaux.
    Le chauffage dysfonctionne : c’est une galère chaque année pour mettre en route le chauffage. Cette année, le chauffage a été mis en marche au mois de novembre mais il a fallu attendre mi-janvier pour que cela soit effectif dans toutes les classes. Celle qui sont en bout de réseau ont le plus de mal à être chauffées correctement. Certains radiateurs sont à changer. Le manque d’isolation thermique implique un fonctionnement 24h/24h pour arriver à atteindre les températures souhaitées.
    Les abords de l’école sont sales car régulièrement squattés. Des parents ont organisé une action de nettoyage mais cela n’a pas réglé le problème.
    Electricité : OK
    Robinetterie : OK
    Sanitaires : OK
    Le lave-linge est tombé en panne en novembre. Il a été réparé début mars. Pendant 4 mois, draps, serviettes, etc…n’ont pas pu être lavés. Par conséquent les élèves dormaient sans draps, etc… (en hiver). Le chauffe-eau de la « tisanerie », espace où les petits font des ateliers cuisine, ne fonctionne pas : fuite. Pas d’eau chaude. Devait être changé. Toujours pas fait. Dans cette même salle, les micro-ondes (2) ont été achetés ou amenés par le personnel enseignant.
    Dans la cour, les racines des arbres ont relevé le bitume de la cour.
    Chutes fréquentes autour des arbres.
    Constat : temps d’intervention beaucoup trop longs. Relancer sans cesse les services municipaux. Services trop cloisonnés. IL faut attendre deux mois pour faire une relance sur un problème non réglé. Demande de rideaux tous les 2 mois depuis le 24/9/2018 par exemple.
  • Cantine trop petite (un agrandissement serait la solution), vaisselle en plastique (à cause de la panne du lave-vaisselle) Manque d’armoires pour rangement dans toutes les classes et dans les espaces communs. Pas de rideaux ni de tringles à rideau dans la salle de motricité
    (grandes baies vitrées).
    Porte-manteau à refixer devant certaines classes.
    Papier toilette pas demandé aux parents d’élèves en début d’année.
    En revanche l’achat de papier pour s’essuyer les mains (comme les dévidoirs) est financé par l’asso des parents d’élèves : la mairie n’en fournit pas.
    Difficultés pour organiser des sorties : les tarifs pour un car sont élevés, pas de gratuité à la RTM pour les moins de 6 ans lors des sorties (alors que oui lorsqu’ils sont accompagnés) , la mairie finance l’équivalent d’une sortie par an et par classe.
  • 27 élèves par classe en moyenne : 189 élèves au total.
    Classes pleines > Impossible de scolariser certaines familles du secteur faute de place.
    6 ATSEM pour 7 classes. L’organisation de l’emploi du temps du personnel ATSEM ne permet pas une présence longue en classe. Les tâches ménagères et de surveillance constituent le gros du travail réalisé par les ATSEM, et l’animation pédagogique la portion congrue.
    Manque de personnel pendant les services de cantine. Les repas sont pris (trop) rapidement par les élèves selon les parents délégués et parfois « expédiés » (en 10’) par manque de place et de personnel.
    Début janvier, la sodexo a livré des repas non complets (manquait entrée notamment) que les familles ont payé au tarif plein. Motif exprimé : la ville aurait donné des consignes à la sodexo en expliquant que le personnel ATSEM, au regard du nombre de salariés en grève, n’aurait pas eu le temps de servir l’intégralité du repas = Pas de remboursement effectué ou prévu par la ville.
    La concierge de l’école a obtenu une demande de mutation en février 2018, et n’a pas été remplacée depuis. Or, son rôle était précieux : ouverture / fermeture, accueil des livraisons, entretien des locaux, surveillance de l’établissement, lien avec les familles. Une partie de ces missions s’est reportée sur le travail de la directrice sur son temps en classe (doit s’absenter de sa classe pour accueillir les livraisons notamment).
    Le personnel ATSEM de l’école est amené à faire des remplacements dans d’autres écoles pour pallier aux absences du personnel. Les absences sur l’école du personne ATSEM ne sont pas remplacées.
Ecole 14
  • Bâti vieillissant, sols dégradés, wc enseignants dégradés, peintures à rafraichir.
  • RAS
  • RAS
0 Partages

Related Post

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Facebook
Twitter